Selon l'agence de presse Reuters, qui se base sur les déclarations du régulateur français Arcep, le montant est ainsi de 630 millions d'euros supérieur au montant de base prévu par la France.

La France compte quatre candidats pour les réseaux 5G nationaux: Orange, SFR, Bouygues Telecom et Iliad. Précédemment déjà, chaque opérateur s'était vu attribuer un bloc de 50 MHz pour 350 millions d'euros, soit 1,4 milliard d'euros en tout. L'objectif était de répartir le spectre en avril déjà, mais la procédure accusa du retard.

Les onze blocs de fréquences restants de 10 MHz chacun ont été répartis cette semaine. Après pas moins de dix-sept tours disséminés sur 3 jours, le montant d'un bloc a été fixé à 126 millions d'euros, ce qui représente un total de 1,386 milliard d'euros.

Selon Reuters, Orange obtient quatre blocs, SFR trois et Bouygues Telecom et Illiad deux chacun. Plus un opérateur possède de blocs, plus il peut avoir de capacité sur le réseau. Mais l'emplacement du spectre en combinaison avec l'équipement utilisé joue également un rôle dans la capacité totale et la portée d'un réseau mobile.

Selon l'agence de presse Reuters, qui se base sur les déclarations du régulateur français Arcep, le montant est ainsi de 630 millions d'euros supérieur au montant de base prévu par la France.La France compte quatre candidats pour les réseaux 5G nationaux: Orange, SFR, Bouygues Telecom et Iliad. Précédemment déjà, chaque opérateur s'était vu attribuer un bloc de 50 MHz pour 350 millions d'euros, soit 1,4 milliard d'euros en tout. L'objectif était de répartir le spectre en avril déjà, mais la procédure accusa du retard.Les onze blocs de fréquences restants de 10 MHz chacun ont été répartis cette semaine. Après pas moins de dix-sept tours disséminés sur 3 jours, le montant d'un bloc a été fixé à 126 millions d'euros, ce qui représente un total de 1,386 milliard d'euros.Selon Reuters, Orange obtient quatre blocs, SFR trois et Bouygues Telecom et Illiad deux chacun. Plus un opérateur possède de blocs, plus il peut avoir de capacité sur le réseau. Mais l'emplacement du spectre en combinaison avec l'équipement utilisé joue également un rôle dans la capacité totale et la portée d'un réseau mobile.