Un PC de jeu de la forme d'un solide porte-documents muni d'une poignée. Des ordinateurs de bureau qui s'intègrent dans un cube de la taille d'un pamplemousse. Et un PC pour le design graphique qui fait surtout penser à un vase d'Iittala. Tous ces appareils de la marque française Bleu Jour misent clairement sur d'étonnants designs.

Sous le capot-moteur, on trouve partout la technologie Nuc d'Intel, une série de mini-cartes mères créées initialement pour des applications industrielles. Bleu Jour les utilise cependant depuis quelques années déjà pour la fabrication de mini-PC à des fins de travail bureautique et d'applications graphiques. Et donc à présent aussi pour un mini PC de jeu.

C'est avec ce dernier que le fabricant débarque pour la première fois dans notre pays. L'entreprise, dont le siège central se trouve à Toulouse, existe depuis 2002 et tire sa plus belle réussite du Kubb, un mini-ordinateur en forme de bloc (à ne pas confondre avec le jeu d'extérieur du même nom) où les entreprises ont pu choisir leur propre concept, matériau et logo. Le Kubb n'a toutefois jamais été introduit en Belgique. Tel est à présent le cas du nouvel appareil reposant sur des modules Nuc Elements d'Intel.

Un tel hardware dans un mini-boîtier

Nuc Element est le nouveau système modulaire d'Intel se composant d'un 'system-on-module' acceptant plusieurs processeurs allant du puissant Xeon ou Core I9 jusqu'à un i5, Celeron ou Pentium.

C'est là le genre de technologie qui permet de faire tourner des jeux 'costauds'. Le Move Ultimate est le PC de jeu haut de gamme de Bleu Jour, dont le concept tient à la fois d'une mallette à outils et d'une espèce d'artefact qu'on peut trouver dans un jeu de science fiction. L'appareil est équipé d'un connecteur PCIe acceptant une carte graphique jusqu'à 12 pouces au choix, ainsi que d'un processeur Intel Xeon, Core i9, i7 ou i5 CPU.

Le Move, Bleu Jour
Le Move © Bleu Jour

Le Move plus petit est destiné à servir de poste de travail domestique et est par conséquent équipé d'un connecteur PCIe pour mini-cartes graphiques. Les processeurs utilisables sont identiques à ceux prévus pour le Move Ultimate. Les deux modèles peuvent accueillir jusqu'à trois SSD M.2 et jusqu'à 64 Go de RAM.

Le Ridg, enfin, est le poste de travail de Bleu Jour pour les designers. L'appareil est très petit et intègre soit un processeur Intel Core i9, soit un Intel Xeon. Pour la carte graphique, il est possible de choisir entre une nVidia Quadro P2200 et une GeForce RTX 2070.

En regroupant un tel hardware dans un mini-boîtier, on peut se demander si le tout ne s'échauffe pas. Une démonstration nous prouve qu'il n'en est rien. Bleu Jour est fière de son concept de ventilateur et se targue du fait que les appareils émettent à peine du bruit si on utilise les cartes graphiques PNY GeForce par défaut. "Pour le modèle de jeu, nous ne pouvons préciser le niveau sonore et thermique que cela donnera, parce que nous ne savons pas quelle carte l'utilisateur va choisir", déclare Jean-Cristophe Agobert, CEO de Bleu Jour, lors de la présentation de ses appareils à Bruxelles.

Le PC Ridg, Blue Jour
Le PC Ridg © Blue Jour

Revendeurs

Bleu Jour existe donc depuis 2002 et s'est jusqu'à présent surtout tournée vers le marché B2B. Le Kubb, au design ajustable, est essentiellement utilisé comme PC de bureau par les entreprises, qui peuvent ainsi apposer leur logo sur tout leur parc d'ordinateurs. "Nous vendons aujourd'hui dans le monde entier surtout par le truchement de revendeurs", explique Agobert. "Au Japon, nous vendons par exemple à Sony, qui y écoule le mini-PC. Aux Etats-Unis, nous distribuons entre autres via le vendeur au détail en ligne Newegg. Ingram Micro est également l'un de nos distributeurs."

En Belgique, le choix n'a pas encore été fait. On ne sait donc pas clairement où et à quels prix on pourra trouver les appareils. Leur lancement officiel est prévu pour début septembre lors du salon technologique IFA de Berlin (fortement impacté par le coronavirus).

Un PC de jeu de la forme d'un solide porte-documents muni d'une poignée. Des ordinateurs de bureau qui s'intègrent dans un cube de la taille d'un pamplemousse. Et un PC pour le design graphique qui fait surtout penser à un vase d'Iittala. Tous ces appareils de la marque française Bleu Jour misent clairement sur d'étonnants designs.Sous le capot-moteur, on trouve partout la technologie Nuc d'Intel, une série de mini-cartes mères créées initialement pour des applications industrielles. Bleu Jour les utilise cependant depuis quelques années déjà pour la fabrication de mini-PC à des fins de travail bureautique et d'applications graphiques. Et donc à présent aussi pour un mini PC de jeu.C'est avec ce dernier que le fabricant débarque pour la première fois dans notre pays. L'entreprise, dont le siège central se trouve à Toulouse, existe depuis 2002 et tire sa plus belle réussite du Kubb, un mini-ordinateur en forme de bloc (à ne pas confondre avec le jeu d'extérieur du même nom) où les entreprises ont pu choisir leur propre concept, matériau et logo. Le Kubb n'a toutefois jamais été introduit en Belgique. Tel est à présent le cas du nouvel appareil reposant sur des modules Nuc Elements d'Intel.Nuc Element est le nouveau système modulaire d'Intel se composant d'un 'system-on-module' acceptant plusieurs processeurs allant du puissant Xeon ou Core I9 jusqu'à un i5, Celeron ou Pentium.C'est là le genre de technologie qui permet de faire tourner des jeux 'costauds'. Le Move Ultimate est le PC de jeu haut de gamme de Bleu Jour, dont le concept tient à la fois d'une mallette à outils et d'une espèce d'artefact qu'on peut trouver dans un jeu de science fiction. L'appareil est équipé d'un connecteur PCIe acceptant une carte graphique jusqu'à 12 pouces au choix, ainsi que d'un processeur Intel Xeon, Core i9, i7 ou i5 CPU.Le Move plus petit est destiné à servir de poste de travail domestique et est par conséquent équipé d'un connecteur PCIe pour mini-cartes graphiques. Les processeurs utilisables sont identiques à ceux prévus pour le Move Ultimate. Les deux modèles peuvent accueillir jusqu'à trois SSD M.2 et jusqu'à 64 Go de RAM.Le Ridg, enfin, est le poste de travail de Bleu Jour pour les designers. L'appareil est très petit et intègre soit un processeur Intel Core i9, soit un Intel Xeon. Pour la carte graphique, il est possible de choisir entre une nVidia Quadro P2200 et une GeForce RTX 2070.En regroupant un tel hardware dans un mini-boîtier, on peut se demander si le tout ne s'échauffe pas. Une démonstration nous prouve qu'il n'en est rien. Bleu Jour est fière de son concept de ventilateur et se targue du fait que les appareils émettent à peine du bruit si on utilise les cartes graphiques PNY GeForce par défaut. "Pour le modèle de jeu, nous ne pouvons préciser le niveau sonore et thermique que cela donnera, parce que nous ne savons pas quelle carte l'utilisateur va choisir", déclare Jean-Cristophe Agobert, CEO de Bleu Jour, lors de la présentation de ses appareils à Bruxelles.Bleu Jour existe donc depuis 2002 et s'est jusqu'à présent surtout tournée vers le marché B2B. Le Kubb, au design ajustable, est essentiellement utilisé comme PC de bureau par les entreprises, qui peuvent ainsi apposer leur logo sur tout leur parc d'ordinateurs. "Nous vendons aujourd'hui dans le monde entier surtout par le truchement de revendeurs", explique Agobert. "Au Japon, nous vendons par exemple à Sony, qui y écoule le mini-PC. Aux Etats-Unis, nous distribuons entre autres via le vendeur au détail en ligne Newegg. Ingram Micro est également l'un de nos distributeurs."En Belgique, le choix n'a pas encore été fait. On ne sait donc pas clairement où et à quels prix on pourra trouver les appareils. Leur lancement officiel est prévu pour début septembre lors du salon technologique IFA de Berlin (fortement impacté par le coronavirus).