Outre l'archivage et la numérisation de documents, Youston a entre-temps aussi repris dans son offre le service de courrier numérique et la reconnaissance de texte intelligente. Il est question ici du traitement et de la livraison par voie numérique de l'ensemble du courrier entrant des clients, mais Youston puise également des documents les informations nécessaires pour le client.

Plus de 500 kilomètres d'archives

L'entreprise a lancé ses activités d'archivage et de scannage il y a quinze ans déjà sur le site Philips de l'époque à Hasselt. Mais ses premiers emplacements se révélèrent rapidement trop exigus, ce qui fait que Youston jeta en 2015 son dévolu sur l'ex-site de Lear, fournisseur en son temps de Ford Genk. La capacité de stockage des bâtiments de Genk atteignait quelque 100 kilomètres d'archives, alors qu'une surface de 6,5 hectares était disponible pour une future extension.

En 2019, il apparut clairement que l'espace disponible serait de nouveau trop petit. Un projet de construction fut donc lancé. Les bâtiments rénovés, qui ont été officiellement inaugurés hier à Genk, offrent désormais une capacité de plus de 500 kilomètres d'archives.

Outre l'archivage et la numérisation de documents, Youston a entre-temps aussi repris dans son offre le service de courrier numérique et la reconnaissance de texte intelligente. Il est question ici du traitement et de la livraison par voie numérique de l'ensemble du courrier entrant des clients, mais Youston puise également des documents les informations nécessaires pour le client.L'entreprise a lancé ses activités d'archivage et de scannage il y a quinze ans déjà sur le site Philips de l'époque à Hasselt. Mais ses premiers emplacements se révélèrent rapidement trop exigus, ce qui fait que Youston jeta en 2015 son dévolu sur l'ex-site de Lear, fournisseur en son temps de Ford Genk. La capacité de stockage des bâtiments de Genk atteignait quelque 100 kilomètres d'archives, alors qu'une surface de 6,5 hectares était disponible pour une future extension.En 2019, il apparut clairement que l'espace disponible serait de nouveau trop petit. Un projet de construction fut donc lancé. Les bâtiments rénovés, qui ont été officiellement inaugurés hier à Genk, offrent désormais une capacité de plus de 500 kilomètres d'archives.