Selon l'agence de presse Reuters, Sipila a tenu ces propos sur les ondes de la chaîne publique finlandaise Yle. Mardi dernier déjà, les services de navigation aériens finnois avaient lancé une mise en garde à propos de perturbations GPS à grande échelle dans le nord du pays. La Norvège aurait elle aussi connu pareille situation fin octobre.

"Il est possible que la Russie en soit à l'origine. On sait qu'elle en est parfaitement capable", a déclaré le premier ministre finlandais Sipila sur les ondes de la chaîne publique Yle.

Les perturbations se sont manifestées durant 'Trident Juncture', des manoeuvres militaires effectuées par l'OTAN entre la Mer Baltique (proche de la Russie) et l'Islande, auxquelles ont participé 31 pays. La Finlande, qui n'appartient pourtant pas à l'OTAN, y a aussi pris part.