Le 31 août, la firme chinoise TCL Corporation interrompra la production des smartphones BlackBerry. Deux ans plus tard, à savoir le 31 août 2022, elle renoncera aussi au support technique des appareils existants.

Le premier appareil BlackBerry du fabricant canadien RIM était sorti en 1999. Dans les années qui suivirent, la marque devint très vite une grande puissance sur le marché des téléphones mobiles. Le fabricant resta fidèle à un clavier physique, même si ce dernier fut ensuite associé à un petit écran tactile.

Finalement, BlackBerry dut s'avouer vaincue face à l'armada des iPhone et des appareils Android. Le fabricant tenta bien en 2013 d'effectuer un comeback avec les Z10 et Z30, des appareils disposant bien d'un grand écran tactile et tournant sur un système d'exploitation Blackberry 10 moderne pour l'époque, mais ces smartphones ne réussirent pas à inverser la tendance.

En 2016, BlackBerry prit la décision de ne plus fabriquer elle-même ses téléphones mobiles et de se concentrer sur les logiciels et la sécurité. C'est TCL qui fut autorisée à utiliser en exclusivité la marque BlackBerry sur ses téléphones, qui utilisèrent du reste depuis lors simplement Android comme système d'exploitation. Au moment d'écrire ces lignes, BlackBerry dispose encore de quatre modèles dans sa gamme: trois d'entre eux possèdent encore et toujours le clavier physique si caractéristique.

La licence de TCL prendra fin en août. On ne sait ni pourquoi l'accord entre les deux entreprises ne sera pas prolongé, ni qui a pris la décision de stopper les frais.

Le Key2 LE: probablement l'un des tout derniers appareils BlackBerry, BlackBerry / TCL
Le Key2 LE: probablement l'un des tout derniers appareils BlackBerry © BlackBerry / TCL
Le 31 août, la firme chinoise TCL Corporation interrompra la production des smartphones BlackBerry. Deux ans plus tard, à savoir le 31 août 2022, elle renoncera aussi au support technique des appareils existants.Le premier appareil BlackBerry du fabricant canadien RIM était sorti en 1999. Dans les années qui suivirent, la marque devint très vite une grande puissance sur le marché des téléphones mobiles. Le fabricant resta fidèle à un clavier physique, même si ce dernier fut ensuite associé à un petit écran tactile.Finalement, BlackBerry dut s'avouer vaincue face à l'armada des iPhone et des appareils Android. Le fabricant tenta bien en 2013 d'effectuer un comeback avec les Z10 et Z30, des appareils disposant bien d'un grand écran tactile et tournant sur un système d'exploitation Blackberry 10 moderne pour l'époque, mais ces smartphones ne réussirent pas à inverser la tendance.En 2016, BlackBerry prit la décision de ne plus fabriquer elle-même ses téléphones mobiles et de se concentrer sur les logiciels et la sécurité. C'est TCL qui fut autorisée à utiliser en exclusivité la marque BlackBerry sur ses téléphones, qui utilisèrent du reste depuis lors simplement Android comme système d'exploitation. Au moment d'écrire ces lignes, BlackBerry dispose encore de quatre modèles dans sa gamme: trois d'entre eux possèdent encore et toujours le clavier physique si caractéristique.La licence de TCL prendra fin en août. On ne sait ni pourquoi l'accord entre les deux entreprises ne sera pas prolongé, ni qui a pris la décision de stopper les frais.