Voilà ce qu'on peut lire ce vendredi dans les journaux de Sudpresse.

Sur Google Maps, on peut découvrir clairement des images prises par satellite de sites tels la base aérienne de Kleine Brogel, le quartier général de l'OTAN à Evere, les centrales nucléaires de Doel et de Tihange, le centre de crise et les installations pétrolières d'Anvers.

Pour ce qui est des installations militaires, la Belgique exigeait il y a deux ans déjà que Google les rende méconnaissables. 'Comme cela n'a pas encore été fait, nous allons déposer une plainte contre Google', réagit la porte-parole de la Défense aujourd'hui.

Dans plusieurs autres pays, dont la France et les Pays-Bas, les installations militaires sensibles et les bâtiments publics importants ont bel et bien été floutés.