La coalition est composée du réseau national de recherche en cybercriminalité CERT.be, la plateforme belge de coordination, collaboration et de connaissances B-CCentre, la Solvay Brussels School, la Fédération des Entreprises de Belgique et Proximus.

Le constat de départ est que la lutte contre la cybercriminalité en Belgique est particulièrement fragmentée, alors qu'une collaboration étroite est nécessaire pour faire face au phénomène. La coalition va rassembler une cinquantaine de personnes issues du monde académique, de l'entreprise et des autorités afin d'échanger des informations. L'objectif est de faire de la Belgique un pays "conscient" en matière de cybercriminalité.

Les actes de piratage et d'hameçonnage ont connu une recrudescence inquiétante, selon les chiffres de la coalition. CERT.be a ainsi reçu 751.000 signalements d'ordinateurs infectés durant le premier semestre de 2014. En moyenne, 614 incidents ont été rapportés chaque mois, soit une hausse de 80% par rapport à 2013.

Selon une enquête de la FEB, 66% des entreprises sont insuffisamment informées pour développer une approche efficiente de la cybersécurité. Plus des trois quarts ne connaissent pas la réglementation et les instances compétentes. (Belga)

La coalition est composée du réseau national de recherche en cybercriminalité CERT.be, la plateforme belge de coordination, collaboration et de connaissances B-CCentre, la Solvay Brussels School, la Fédération des Entreprises de Belgique et Proximus. Le constat de départ est que la lutte contre la cybercriminalité en Belgique est particulièrement fragmentée, alors qu'une collaboration étroite est nécessaire pour faire face au phénomène. La coalition va rassembler une cinquantaine de personnes issues du monde académique, de l'entreprise et des autorités afin d'échanger des informations. L'objectif est de faire de la Belgique un pays "conscient" en matière de cybercriminalité. Les actes de piratage et d'hameçonnage ont connu une recrudescence inquiétante, selon les chiffres de la coalition. CERT.be a ainsi reçu 751.000 signalements d'ordinateurs infectés durant le premier semestre de 2014. En moyenne, 614 incidents ont été rapportés chaque mois, soit une hausse de 80% par rapport à 2013. Selon une enquête de la FEB, 66% des entreprises sont insuffisamment informées pour développer une approche efficiente de la cybersécurité. Plus des trois quarts ne connaissent pas la réglementation et les instances compétentes. (Belga)