C'est la plate-forme Akropolis elle-même qui l'a annoncé. Le hold-up remonte à la semaine dernière, et toutes les transactions ont été interrompues pour limiter la casse. Ce qui est assez préoccupant, c'est qu'Akropolis déclare avoir loué les services de deux firmes différentes pour enquêter sur l'incident, mais qu'aucune d'elles n'a pu déterminer la façon précise dont l'attaque s'est déroulée.

Ce qui est clair par contre, c'est qu'il s'agit d'une attaque de type 'flash loan' (crédit rapide). Ce genre d'attaque est de plus en plus utilisé ces derniers mois et porte sur des prêts à court terme qu'on peut souscrire sur des crypto-plateformes telles Akropolis. Des hackers empruntent une grande quantité d'argent via cette espèce de crédit, puis utilisent des exploits (éléments logiciels malveillants) pour contourner le remboursement. Lors d'une attaque au crédit rapide similaire, des hackers ont le mois dernier encore dérobé 20 millions d'euros auprès du service Harvest Finance.

Chez Akropolis, on affirme cependant avoir trouvé le compte Ethereum utilisé par les agresseurs. Il serait par conséquent possible de suivre à la trace les fonds volés.

C'est la plate-forme Akropolis elle-même qui l'a annoncé. Le hold-up remonte à la semaine dernière, et toutes les transactions ont été interrompues pour limiter la casse. Ce qui est assez préoccupant, c'est qu'Akropolis déclare avoir loué les services de deux firmes différentes pour enquêter sur l'incident, mais qu'aucune d'elles n'a pu déterminer la façon précise dont l'attaque s'est déroulée.Ce qui est clair par contre, c'est qu'il s'agit d'une attaque de type 'flash loan' (crédit rapide). Ce genre d'attaque est de plus en plus utilisé ces derniers mois et porte sur des prêts à court terme qu'on peut souscrire sur des crypto-plateformes telles Akropolis. Des hackers empruntent une grande quantité d'argent via cette espèce de crédit, puis utilisent des exploits (éléments logiciels malveillants) pour contourner le remboursement. Lors d'une attaque au crédit rapide similaire, des hackers ont le mois dernier encore dérobé 20 millions d'euros auprès du service Harvest Finance.Chez Akropolis, on affirme cependant avoir trouvé le compte Ethereum utilisé par les agresseurs. Il serait par conséquent possible de suivre à la trace les fonds volés.