Telle est la conclusion d'une étude réalisée par l'université de Stanford et l'entreprise de défense israélienne Rafael que The Register a pu consulter. Elles ont en fait mis au point une appli qui analyse la consommation énergétique de différentes applis, sans même visionner les données de ces dernières, et qui est capable de déterminer avec une précision allant jusqu'à nonante pour cent l'endroit où se trouve une personne.

Les smartphones utilisent toujours plus de courant au fur et à mesure qu'ils s'éloignent d'un pylône d'antennes. Mais des bâtiments ou d'autres obstacles peuvent également perturber la connexion, ce qui accroît la consommation de courant pour, disons, la 4G, le wifi ou d'autres signaux.

Tout un chacun repérable?

Cela signifie-t-il pour autant qu'une appli aléatoire sans accès à votre emplacement puisse vous repérer comme cela? Non. Les chercheurs indiquent eux-mêmes qu'il faut au départ déjà avoir une idée de l'endroit où se trouve quelqu'un, par exemple dans une ville spécifique. La personne qui désire effectuer ce genre de repérage, doit aussi avoir déjà exploré la région pour cartographier les connexions et interférences, et elle doit encore et toujours installer elle-même ce genre d'appli.

Pour leur analyse, les chercheurs ont notamment utilisé des données relatives à la tension, à la puissance du signal, à la température, à l'état de la batterie, au numéro d'identification du téléphone et aux coordonnées GPS. Ce dernier élément peut évidemment déjà suffire pour repérer l'emplacement de quelqu'un, mais l'endroit où se trouve l'appareil n'a pas été mis en corrélation avec le 'bruit' du signal analysé.

Navigation interne

Les résultats ont du reste débouché sur des effets positifs. En principe, il est en effet possible d'exploiter ce genre de technique pour naviguer dans des bâtiments ou des parkings, où le signal GPS ne pénètre pas.

Les chercheurs concluent que les applis qui demandent un accès à la consommation énergétique de votre téléphone, doivent être de préférence contrôlées au niveau de leur sécurité et être considérées de manière aussi risquée que les applications qui sollicitent l'accès à votre emplacement.

Telle est la conclusion d'une étude réalisée par l'université de Stanford et l'entreprise de défense israélienne Rafael que The Register a pu consulter. Elles ont en fait mis au point une appli qui analyse la consommation énergétique de différentes applis, sans même visionner les données de ces dernières, et qui est capable de déterminer avec une précision allant jusqu'à nonante pour cent l'endroit où se trouve une personne.Les smartphones utilisent toujours plus de courant au fur et à mesure qu'ils s'éloignent d'un pylône d'antennes. Mais des bâtiments ou d'autres obstacles peuvent également perturber la connexion, ce qui accroît la consommation de courant pour, disons, la 4G, le wifi ou d'autres signaux.Tout un chacun repérable?Cela signifie-t-il pour autant qu'une appli aléatoire sans accès à votre emplacement puisse vous repérer comme cela? Non. Les chercheurs indiquent eux-mêmes qu'il faut au départ déjà avoir une idée de l'endroit où se trouve quelqu'un, par exemple dans une ville spécifique. La personne qui désire effectuer ce genre de repérage, doit aussi avoir déjà exploré la région pour cartographier les connexions et interférences, et elle doit encore et toujours installer elle-même ce genre d'appli.Pour leur analyse, les chercheurs ont notamment utilisé des données relatives à la tension, à la puissance du signal, à la température, à l'état de la batterie, au numéro d'identification du téléphone et aux coordonnées GPS. Ce dernier élément peut évidemment déjà suffire pour repérer l'emplacement de quelqu'un, mais l'endroit où se trouve l'appareil n'a pas été mis en corrélation avec le 'bruit' du signal analysé.Navigation interneLes résultats ont du reste débouché sur des effets positifs. En principe, il est en effet possible d'exploiter ce genre de technique pour naviguer dans des bâtiments ou des parkings, où le signal GPS ne pénètre pas. Les chercheurs concluent que les applis qui demandent un accès à la consommation énergétique de votre téléphone, doivent être de préférence contrôlées au niveau de leur sécurité et être considérées de manière aussi risquée que les applications qui sollicitent l'accès à votre emplacement.