La commune avait appris qu'elle enfreignait les conditions d'utilisation de Facebook. 'Notre nom semble avoir été mal interprété', a expliqué le maire Benoit Kieffer. Chez Facebook, on avait en effet probablement pensé à l'injure 'bitch' en langue anglaise.

L'entreprise a à présent reconnu qu'il était question d'une 'analyse incorrecte' due à un algorithme. La page 'Ville de Bitche', qui compte quelque 2.350 suiveurs, peut de nouveau être visitée.

La commune avait entre-temps déjà préparé une autre page portant l'appellation neutre Mairie 57320 faisant allusion au code postal. Selon le maire Benoit Kieffer, cet incident démontre une fois encore que certaines tâches ne peuvent être confiées à des ordinateurs.

Ce n'est pas la première fois que la ville de Bitche comptant quelque 5.000 habitants connaît des problèmes sur Facebook. Les pages de la réputée citadelle locale et du club de golf avaient dans le passé déjà été temporairement bloquées.

La commune avait appris qu'elle enfreignait les conditions d'utilisation de Facebook. 'Notre nom semble avoir été mal interprété', a expliqué le maire Benoit Kieffer. Chez Facebook, on avait en effet probablement pensé à l'injure 'bitch' en langue anglaise.L'entreprise a à présent reconnu qu'il était question d'une 'analyse incorrecte' due à un algorithme. La page 'Ville de Bitche', qui compte quelque 2.350 suiveurs, peut de nouveau être visitée.La commune avait entre-temps déjà préparé une autre page portant l'appellation neutre Mairie 57320 faisant allusion au code postal. Selon le maire Benoit Kieffer, cet incident démontre une fois encore que certaines tâches ne peuvent être confiées à des ordinateurs.Ce n'est pas la première fois que la ville de Bitche comptant quelque 5.000 habitants connaît des problèmes sur Facebook. Les pages de la réputée citadelle locale et du club de golf avaient dans le passé déjà été temporairement bloquées.