D'ici 2026, 36.000 habitations et entreprises de la Communauté germanophone de Belgique auront accès à la fibre optique. Tel est du moins l'objectif du protocole d'accord que la ministre germanophone de la culture, du sport, de l'emploi et des médias Isabelle Weykmans, le CEO de Proximus Guillaume Boutin et le CEO d'Ethias Philippe Lallemand ont signé. C'est la première fois qu'en Belgique, un tel partenariat est conclu dans le domaine de la fibre optique.

Le gouvernement de la Communauté germanophone avait début 2020 déjà décidé de lancer un projet de déploiement de la fibre optique sur pratiquement l'ensemble de son territoire. Une étude de faisabilité et une phase de consultation auprès des opérateurs télécoms et de partenaires financiers potentiels débouchèrent sur un accord. Les trois partenaires entendent installer un réseau à fibre optique passif, ouvert à tous les opérateurs à des conditions non-discriminatoires.

Même dans les zones rurales

Ethias se chargera d'un 'vaste support financier', en plus des subsides du plan de relance pour l'Europe. Les parties ne révèlent aucun chiffre concret. Elles insistent cependant sur le fait qu'il est bien question d'une couverture réseautique 'de la majeure partie du territoire', y compris donc des zones les plus rurales ou reculées de la Communauté germanophone.

Le partenariat doit du reste encore être finalisé. Proximus et Ethias possèderont chacun 50% environ des actions. 'Ethias est déjà un partenaire de très longue date du secteur public et en est à présent le principal garant. Ce partenariat public-privé entre la Communauté germanophone, Ethias et Proximus démontre notre volonté de poursuivre le développement de cette relation et de jouer un rôle en vue dans la transformation numérique', déclare Philippe Lallemand, CEO d'Ethias.

Dans une première phase, Proximus restera actionnaire minoritaire avec l'option d'acquérir la majorité à terme. Le gouvernement de la Communauté germanophone conservera une action 'pour garantir l'intérêt général du projet'.

Cela fait aujourd'hui cinq ans que Proximus a lancé son plan d'investissement 'Fiber for Belgium' ayant comme but de donner à l'horizon 2028 l'accès à la fibre optique à au moins 70% de la population belge. Fin mars 2022, 909.000 habitations et entreprises dans 50 villes et communes belges étaient déjà connectées à la fibre optiques, selon Proximus.

D'ici 2026, 36.000 habitations et entreprises de la Communauté germanophone de Belgique auront accès à la fibre optique. Tel est du moins l'objectif du protocole d'accord que la ministre germanophone de la culture, du sport, de l'emploi et des médias Isabelle Weykmans, le CEO de Proximus Guillaume Boutin et le CEO d'Ethias Philippe Lallemand ont signé. C'est la première fois qu'en Belgique, un tel partenariat est conclu dans le domaine de la fibre optique.Le gouvernement de la Communauté germanophone avait début 2020 déjà décidé de lancer un projet de déploiement de la fibre optique sur pratiquement l'ensemble de son territoire. Une étude de faisabilité et une phase de consultation auprès des opérateurs télécoms et de partenaires financiers potentiels débouchèrent sur un accord. Les trois partenaires entendent installer un réseau à fibre optique passif, ouvert à tous les opérateurs à des conditions non-discriminatoires.Ethias se chargera d'un 'vaste support financier', en plus des subsides du plan de relance pour l'Europe. Les parties ne révèlent aucun chiffre concret. Elles insistent cependant sur le fait qu'il est bien question d'une couverture réseautique 'de la majeure partie du territoire', y compris donc des zones les plus rurales ou reculées de la Communauté germanophone.Le partenariat doit du reste encore être finalisé. Proximus et Ethias possèderont chacun 50% environ des actions. 'Ethias est déjà un partenaire de très longue date du secteur public et en est à présent le principal garant. Ce partenariat public-privé entre la Communauté germanophone, Ethias et Proximus démontre notre volonté de poursuivre le développement de cette relation et de jouer un rôle en vue dans la transformation numérique', déclare Philippe Lallemand, CEO d'Ethias.Dans une première phase, Proximus restera actionnaire minoritaire avec l'option d'acquérir la majorité à terme. Le gouvernement de la Communauté germanophone conservera une action 'pour garantir l'intérêt général du projet'. Cela fait aujourd'hui cinq ans que Proximus a lancé son plan d'investissement 'Fiber for Belgium' ayant comme but de donner à l'horizon 2028 l'accès à la fibre optique à au moins 70% de la population belge. Fin mars 2022, 909.000 habitations et entreprises dans 50 villes et communes belges étaient déjà connectées à la fibre optiques, selon Proximus.