Marketplace est un service où les utilisateurs peuvent insérer des annonces personnelles, s'ils recherchent des choses ou veulent en vendre d'autres par exemple. En fonction des recommandations de l'entreprise, les quelque deux milliards d'utilisateurs de Facebook préfèrent opter pour ce service plutôt que pour des concurrents tels eBay ou 2ememain.

Précédemment déjà, la Commission européenne avait à plusieurs reprises adressé des demandes à Facebook et à ses homologues dans le secteur, afin de se faire une idée de la situation. La Commission veut savoir en effet si le géant internet du directeur Mark Zuckerberg interfère le marché des petites annonces en proposant gratuitement le service Marketplace aux utilisateurs. Rappelons que Facebook a créé cette plate-forme en 2016.

'Proche d'une annonce formelle'

L'annonce formelle de l'enquête pourrait suivre dans les prochains jours, mais il y aurait encore matière à discussion à propos du timing et de la portée de l'enquête, à en croire trois sources différentes.

Facebook est jusqu'à présent la seule parmi les grandes firmes technologiques américaines au sujet de laquelle Bruxelles n'a pas encore effectué d'enquête concurrentielle officielle, contrairement donc à Microsoft, Amazon, Google et Apple. La Commission européenne n'a pas souhaité confirmer l'article du Financial Times.

Marketplace est un service où les utilisateurs peuvent insérer des annonces personnelles, s'ils recherchent des choses ou veulent en vendre d'autres par exemple. En fonction des recommandations de l'entreprise, les quelque deux milliards d'utilisateurs de Facebook préfèrent opter pour ce service plutôt que pour des concurrents tels eBay ou 2ememain.Précédemment déjà, la Commission européenne avait à plusieurs reprises adressé des demandes à Facebook et à ses homologues dans le secteur, afin de se faire une idée de la situation. La Commission veut savoir en effet si le géant internet du directeur Mark Zuckerberg interfère le marché des petites annonces en proposant gratuitement le service Marketplace aux utilisateurs. Rappelons que Facebook a créé cette plate-forme en 2016.L'annonce formelle de l'enquête pourrait suivre dans les prochains jours, mais il y aurait encore matière à discussion à propos du timing et de la portée de l'enquête, à en croire trois sources différentes.Facebook est jusqu'à présent la seule parmi les grandes firmes technologiques américaines au sujet de laquelle Bruxelles n'a pas encore effectué d'enquête concurrentielle officielle, contrairement donc à Microsoft, Amazon, Google et Apple. La Commission européenne n'a pas souhaité confirmer l'article du Financial Times.