Pékin accroît ainsi son objectif précédent pour les voitures à propulsion électrique. En 2017, l'ambition était encore qu'à l'horizon 2025, un cinquième des nouvelles voitures vendues soit de type électrique.

Ces dernières années, la demande en voitures électriques à fortement augmenté en Chine. Aujourd'hui, cinq pour cent des nouvelles voitures sont électriques. Ces derniers mois, les ventes stagnent cependant quelque peu suite à une réduction des subsides accordés.

Le nouvel objectif fixé indique que pour Pékin, l'écologisation du parc automobile demeure une priorité. La Chine entend ainsi réduire la pollution et être moins dépendante du pétrole de l'étranger.