La mission sur Mars est l'un des nombreux projets du programme spatial chinois d'un montant de plusieurs milliards. Les autres objectifs du géant asiatique sont entre autres d'amener des astronautes chinois (taïkonautes) sur la lune et de disposer d'une station spatiale propre en 2022. La Chine entend ainsi atteindre le même niveau technologique que les Etats-Unis et souligner son statut de puissance mondiale.

'Le projet se déroule comme attendu'

La mission sur Mars était depuis un certain temps déjà à l'agenda du gouvernement chinois, mais la China Aerospace Science and Technology Corporation (CASC) a à présent annoncé qu'elle sera lancée en juillet. 'Ce vaste projet se déroule comme attendu, et nous visons un lancement en juillet', a-t-on appris hier dimanche par le biais d'un communiqué.

Cette mission appelée Tianwen ('demande au ciel') implique qu'un satellite soit mis en orbite autour de Mars et qu'un robot explore la surface de la planète et analyse le sol. Il faudra probablement des mois avant que la mission n'atteigne Mars. Même si la distance n'est jamais exacte en raison des trajectoires des planètes, elle est en gros de 55 millions de kilomètres.

Face cachée de la lune

La Chine a précédemment déjà effectué une mission similaire sur la lune. En janvier 2019, les Chinois avaient en effet été les premiers à utiliser un petit véhicule tout terrain pour explorer la surface de la face cachée de la lune. Les Etats-Unis ont, eux, déjà envoyé quatre véhicules exploratoires sur Mars. Leur objectif est d'en expédier un cinquième cet été, qui devrait arriver à destination plus ou moins en février de l'année prochaine. Quant aux Emirats Arabes Unis, ils entendent lancer leur première mission sur Mars à partir du Japon le 15 juillet.

La mission sur Mars est l'un des nombreux projets du programme spatial chinois d'un montant de plusieurs milliards. Les autres objectifs du géant asiatique sont entre autres d'amener des astronautes chinois (taïkonautes) sur la lune et de disposer d'une station spatiale propre en 2022. La Chine entend ainsi atteindre le même niveau technologique que les Etats-Unis et souligner son statut de puissance mondiale.La mission sur Mars était depuis un certain temps déjà à l'agenda du gouvernement chinois, mais la China Aerospace Science and Technology Corporation (CASC) a à présent annoncé qu'elle sera lancée en juillet. 'Ce vaste projet se déroule comme attendu, et nous visons un lancement en juillet', a-t-on appris hier dimanche par le biais d'un communiqué.Cette mission appelée Tianwen ('demande au ciel') implique qu'un satellite soit mis en orbite autour de Mars et qu'un robot explore la surface de la planète et analyse le sol. Il faudra probablement des mois avant que la mission n'atteigne Mars. Même si la distance n'est jamais exacte en raison des trajectoires des planètes, elle est en gros de 55 millions de kilomètres.La Chine a précédemment déjà effectué une mission similaire sur la lune. En janvier 2019, les Chinois avaient en effet été les premiers à utiliser un petit véhicule tout terrain pour explorer la surface de la face cachée de la lune. Les Etats-Unis ont, eux, déjà envoyé quatre véhicules exploratoires sur Mars. Leur objectif est d'en expédier un cinquième cet été, qui devrait arriver à destination plus ou moins en février de l'année prochaine. Quant aux Emirats Arabes Unis, ils entendent lancer leur première mission sur Mars à partir du Japon le 15 juillet.