Les analystes de la banque suisse UBS évaluent à 36 pour cent le nombre total d'iPhone expédiés vers la Chine contre 24 pour cent aux Etats-Unis. Une année plus tôt, les rôles étaient encore inversés avec 29 pour cent d'iPhone acheminés vers les Etats-Unis et 22 pour cent vers la Chine.

Selon les analystes, Apple doit cette croissance à sa collaboration annoncée l'année dernière avec China Mobile, l'exploitant du plus grand réseau chinois.

Apple aurait profité également du recul de son rival Samsung.

Le groupe doit cependant affronter la montée rapide de Xiaomi, qui lance sur le marché des smartphones bon marché.

(Belga)