Le gouvernement de la Chine, le plus vaste marché au monde pour les automobiles, met tout en oeuvre pour développer une norme industrielle pour la technologie de la voiture électrique. Le but est qu'à l'avenir, les automobilistes puissent installer simplement une nouvelle batterie chargée dans des stations-services par exemple. Il ne serait alors plus nécessaire d'attendre que le véhicule électrique soit rechargé de manière 'classique', un processus qui peut prendre des heures. Grâce à cette standardisation, peu importerait alors la marque automobile ou le modèle, selon l'agence Reuters.

Les constructeurs automobiles chinois BAIC BluePark et NIO effectuent entre-temps déjà des tests sur des batteries interchangeables et offrent aux clients la possibilité d'acheter séparément la voiture et la batterie. Selon ces constructeurs, l'échange d'une batterie prendrait moins de trois minutes. Par manque d'une norme industrielle, les clients sont temporairement obligés d'utiliser les stations de recharge de leur marque.

Le concept de la batterie permutable pour les véhicules à propulsion électrique n'est pas nouveau. Tesla a en effet déjà effectué des tests sur des batteries de ce genre, avant de finalement décider de ne pas déployer la technologie à grande échelle.

Au niveau des ventes mondiales, la Chine prend à son compte la moitié des voitures électriques. Mais depuis que le gouvernement a en juillet de l'année dernière réduit les subsides pour ce type de véhicule, la demande a quand même diminué dans le pays. Il n'en reste pas moins vrai que la Chine entend à terme mettre fin aux voitures à moteur à carburant classique.

Le gouvernement de la Chine, le plus vaste marché au monde pour les automobiles, met tout en oeuvre pour développer une norme industrielle pour la technologie de la voiture électrique. Le but est qu'à l'avenir, les automobilistes puissent installer simplement une nouvelle batterie chargée dans des stations-services par exemple. Il ne serait alors plus nécessaire d'attendre que le véhicule électrique soit rechargé de manière 'classique', un processus qui peut prendre des heures. Grâce à cette standardisation, peu importerait alors la marque automobile ou le modèle, selon l'agence Reuters.Les constructeurs automobiles chinois BAIC BluePark et NIO effectuent entre-temps déjà des tests sur des batteries interchangeables et offrent aux clients la possibilité d'acheter séparément la voiture et la batterie. Selon ces constructeurs, l'échange d'une batterie prendrait moins de trois minutes. Par manque d'une norme industrielle, les clients sont temporairement obligés d'utiliser les stations de recharge de leur marque.Le concept de la batterie permutable pour les véhicules à propulsion électrique n'est pas nouveau. Tesla a en effet déjà effectué des tests sur des batteries de ce genre, avant de finalement décider de ne pas déployer la technologie à grande échelle.Au niveau des ventes mondiales, la Chine prend à son compte la moitié des voitures électriques. Mais depuis que le gouvernement a en juillet de l'année dernière réduit les subsides pour ce type de véhicule, la demande a quand même diminué dans le pays. Il n'en reste pas moins vrai que la Chine entend à terme mettre fin aux voitures à moteur à carburant classique.