TikTok Global, qui hébergera les activités internationales de l'appli vidéo populaire TikTok, sera une filiale de ByteDance. Cette firme technologique chinoise disposera, à l'entendre, de 80 pour cent des actions de TikTok Global.

Participation minoritaire

Le président Donald Trump a annoncé donner son accord de principe à propos des diverses transactions liées à TikTok. L'éditeur de logiciels Oracle obtiendra 12,5 pour cent et le groupe de supermarchés Walmart 7,5 pour cent de la nouvelle entreprise TikTok Global à créer. Il s'agit là concrètement de participations minoritaires, mais selon une rumeur, Washington compte sur le fait que des investisseurs américains possèdent conjointement déjà 40 pour cent de ByteDance. Suivant ce raisonnement, TikTok Global appartiendrait, directement ou indirectement, à hauteur de 53 pour cent à des Américains.

Le gouvernement chinois a déjà tiré un trait sur cet accord, selon Global Times. Or ce journal est généralement bien informé, lorsqu'il est question des autorités chinoises. Il est en effet lié au Quotidien du peuple, qui est lui-même l'organe de presse officiel du parti communiste chinois.

TikTok Global, qui hébergera les activités internationales de l'appli vidéo populaire TikTok, sera une filiale de ByteDance. Cette firme technologique chinoise disposera, à l'entendre, de 80 pour cent des actions de TikTok Global.Le président Donald Trump a annoncé donner son accord de principe à propos des diverses transactions liées à TikTok. L'éditeur de logiciels Oracle obtiendra 12,5 pour cent et le groupe de supermarchés Walmart 7,5 pour cent de la nouvelle entreprise TikTok Global à créer. Il s'agit là concrètement de participations minoritaires, mais selon une rumeur, Washington compte sur le fait que des investisseurs américains possèdent conjointement déjà 40 pour cent de ByteDance. Suivant ce raisonnement, TikTok Global appartiendrait, directement ou indirectement, à hauteur de 53 pour cent à des Américains.Le gouvernement chinois a déjà tiré un trait sur cet accord, selon Global Times. Or ce journal est généralement bien informé, lorsqu'il est question des autorités chinoises. Il est en effet lié au Quotidien du peuple, qui est lui-même l'organe de presse officiel du parti communiste chinois.