L'appareil est équipé de roulettes et de caméras et peut se désinfecter de lui-même. Grâce au robot, les médecins ne doivent plus se trouver dans le même espace que le patient. 'Le virus est simplement trop contagieux', déclare le professeur Zheng de l'université de Tsinghua. 'Voilà pourquoi nous confions désormais les tâches les plus dangereuses aux robots.'

Si tout se déroule comme prévu, quelques robots effectueront dimanche leur première journée de travail. Certains médecins émettent cependant la critique, selon laquelle les robots ne seraient guère apaisants pour les malades.

L'appareil est équipé de roulettes et de caméras et peut se désinfecter de lui-même. Grâce au robot, les médecins ne doivent plus se trouver dans le même espace que le patient. 'Le virus est simplement trop contagieux', déclare le professeur Zheng de l'université de Tsinghua. 'Voilà pourquoi nous confions désormais les tâches les plus dangereuses aux robots.'Si tout se déroule comme prévu, quelques robots effectueront dimanche leur première journée de travail. Certains médecins émettent cependant la critique, selon laquelle les robots ne seraient guère apaisants pour les malades.