La raison du blocage de Scratch résiderait dans 'une grande quantité de contenus dégradants, faux et diffamatoire vis-à-vis de la Chine', selon un média d'Etat. On soupçonne cependant que la Chine ait surtout un problème avec le 'pays' que les utilisateurs peuvent choisir après l'installation du logiciel: Hong Kong, Macao ou Taiwan. Hong Kong et Macao sont des régions administratives à statut spécial de la Chine, alors que cette dernière considère Taiwan comme une province dissidente.

Apprendre à programmer de manière ludique

Scratch a été développé par le Massachusetts Institute of Technology et est utilisé dans le monde entier par plus de 58 millions d'enfants pour apprendre à programmer. Plus de trois millions d'entre eux sont des Chinois. Scratch est particulièrement populaire en Belgique aussi auprès de dizaines de milliers d'enfants, notamment grâce à des initiatives telles CoderDojo, CodeFever et WeGoStem. Avec Scratch, les jeunes découvrent de manière ludique comment fonctionne un langage informatique. Ils peuvent aussi créer de petits programmes de façon visuelle.

Scratch serait utilisé par toujours plus d'écoles chinoises, ce qui cause du souci aux autorités. 'Permettre une libre circulation d'informations antichinoises et séparatistes pose problème au peuple chinois, dépasse les bornes et empoisonne les prochaines générations d'enfants chinois', dénonce un média d'Etat. Le code-source de Scratch est disponible gratuitement, ce qui facilite la création d'alternatives locales.

La raison du blocage de Scratch résiderait dans 'une grande quantité de contenus dégradants, faux et diffamatoire vis-à-vis de la Chine', selon un média d'Etat. On soupçonne cependant que la Chine ait surtout un problème avec le 'pays' que les utilisateurs peuvent choisir après l'installation du logiciel: Hong Kong, Macao ou Taiwan. Hong Kong et Macao sont des régions administratives à statut spécial de la Chine, alors que cette dernière considère Taiwan comme une province dissidente.Scratch a été développé par le Massachusetts Institute of Technology et est utilisé dans le monde entier par plus de 58 millions d'enfants pour apprendre à programmer. Plus de trois millions d'entre eux sont des Chinois. Scratch est particulièrement populaire en Belgique aussi auprès de dizaines de milliers d'enfants, notamment grâce à des initiatives telles CoderDojo, CodeFever et WeGoStem. Avec Scratch, les jeunes découvrent de manière ludique comment fonctionne un langage informatique. Ils peuvent aussi créer de petits programmes de façon visuelle.Scratch serait utilisé par toujours plus d'écoles chinoises, ce qui cause du souci aux autorités. 'Permettre une libre circulation d'informations antichinoises et séparatistes pose problème au peuple chinois, dépasse les bornes et empoisonne les prochaines générations d'enfants chinois', dénonce un média d'Etat. Le code-source de Scratch est disponible gratuitement, ce qui facilite la création d'alternatives locales.