Starliner s'est arrimée à l'ISS samedi matin à 2H28' (belge) avec un peu plus d'une heure de retard sur l'horaire initialement prévu. Il s'agit là d'un vol d'essai sans équipage.

Le but est de démontrer que la capsule est suffisamment sûre pour un vol hébité. La Starliner contient un chargement de plus de 300 kilos, dont de l'approvisionnement pour l'équipage de l'ISS.

Des années de retard

L'opération spatiale de Boeing a subi des années de retard. En 2019, une première tentative avait échoué et fin 2021, un nouveau vol d'essai avait été postposé à la dernière minute. Boeing a été entre-temps dépassée par SpaceX. A la demande de la NASA, la firme aéronautique d'Elon Musk emmène en effet déjà régulièrement des astronautes vers l'ISS.

Starliner s'est arrimée à l'ISS samedi matin à 2H28' (belge) avec un peu plus d'une heure de retard sur l'horaire initialement prévu. Il s'agit là d'un vol d'essai sans équipage.Le but est de démontrer que la capsule est suffisamment sûre pour un vol hébité. La Starliner contient un chargement de plus de 300 kilos, dont de l'approvisionnement pour l'équipage de l'ISS.L'opération spatiale de Boeing a subi des années de retard. En 2019, une première tentative avait échoué et fin 2021, un nouveau vol d'essai avait été postposé à la dernière minute. Boeing a été entre-temps dépassée par SpaceX. A la demande de la NASA, la firme aéronautique d'Elon Musk emmène en effet déjà régulièrement des astronautes vers l'ISS.