L'attaque lancée contre le service des impôts bulgare remonte à fin juin. Le piratage avait été révélé au public, après qu'une personne, qui prétendait être un hacker russe, ait approché un journal local pour lui proposer un accès aux données dérobées.

Ce journal bulgare bien connu, 24 Chasa (24 heures), a précisé qu'un fichier envoyé par mail par le prétendu pirate contenait plus d'1,1 million de numéros d'identification, incluant des données sur les revenus, la sécurité sociale et les soins de santé de citoyens.