Forever 21 a elle-même reconnu le piratage dans un communiqué. On peut y lire que les hackers ont depuis avril jusqu'en novembre 2017 réussi à collecter des données de cartes de crédit sur les terminaux POS ('point of sale') dans ses magasins américains. En outre, il est aussi possible que le maliciel ait eu accès aux fichiers journaux de certains terminaux de paiement, même non-infectés.

La chaîne de vêtements ajoute que sa boutique web et ses magasins situées en dehors des Etats-Unis (notamment en Belgique) utilisent un autre système de paiement, qui n'a lui pas été exposé au malware.

Forever 21 n'est, et de loin, pas la première chaîne commerciale à connaître, suite à des actes de piratage, des fuites de données de paiement et de cartes de crédit. Ce qu'on appelle en jargon des 'attaques POS', par lesquelles du malware est installé sur divers caisses enregistreuses et autres terminaux, ont par exemple aussi gravement touché la chaîne américaine de supermarchés Target.

Forever 21 a elle-même reconnu le piratage dans un communiqué. On peut y lire que les hackers ont depuis avril jusqu'en novembre 2017 réussi à collecter des données de cartes de crédit sur les terminaux POS ('point of sale') dans ses magasins américains. En outre, il est aussi possible que le maliciel ait eu accès aux fichiers journaux de certains terminaux de paiement, même non-infectés. La chaîne de vêtements ajoute que sa boutique web et ses magasins situées en dehors des Etats-Unis (notamment en Belgique) utilisent un autre système de paiement, qui n'a lui pas été exposé au malware. Forever 21 n'est, et de loin, pas la première chaîne commerciale à connaître, suite à des actes de piratage, des fuites de données de paiement et de cartes de crédit. Ce qu'on appelle en jargon des 'attaques POS', par lesquelles du malware est installé sur divers caisses enregistreuses et autres terminaux, ont par exemple aussi gravement touché la chaîne américaine de supermarchés Target.