Le gang opérerait au départ de la Pologne et collaborerait avec des entreprises en Europe qui, moyennant paiement, incorporeraient ou feraient installer des tachygraphes bidouillés dans des camions. Pour rappel, le tachygraphe enregistre la durée et la vitesse de roulage des véhicules.

L'Inspectie Leefomgeving en Transport (ILT) néerlandaise a contrôlé des dizaines de camions quant à l'utilisation de logiciels et de matériel bidouillés. Les instances enquêtrices belge et néerlandaise s'échangent des informations sur leurs résultats respectifs.

La police belge a arrêté deux suspects. Lors de perquisitions de maisons et de bâtiments industriels aux Pays-Bas, des logiciels et du matériel ont été confisqués. Deux clients suspects de ce genre d'équipement probablement bidouillé ont été récemment auditionnés en Zélande. L'enquête aux Pays-Bas s'oriente vers les probables fournisseurs de services à la bande. En juillet, deux installateurs suspects ont été appréhendés en Zélande et en Noord-Holland.

Les bidouillages de logiciels et de matériel paraissent si ingénieux que l'enregistrement des données par le tachygraphe peut être désactivé quasiment sans la moindre trace. La fraude est ainsi beaucoup plus difficile à détecter lors des contrôles ordinaires, selon le Ministère Public néerlandais.

Le bidouillage des durées et des vitesses de roulage peut permettre aux entreprises de transport de réaliser de substantielles économies. Les tachygraphes sont conçus pour empêcher la concurrence déloyale et l'exploitation des chauffeurs. Ils favorisent aussi la sécurité.