ING entend numériser davantage encore et investit par conséquent 200 millions d'euros dans l'automatisation et la simplification. Conséquence? La banque aura moins besoin de fonctions IT à l'avenir. Selon le magazine néerlandais Automatiseringsgids, 500 à 600 informaticiens perdront ainsi leur travail au sein d'ING. De même, un millier d'emplois disparaîtra aussi chez les fournisseurs de services extérieurs. Le nombre d'informaticiens n'est ici pas connu.

Cette vague de licenciements n'aura pas d'impact sur la Belgique. ING Belgique a fait savoir à notre rédaction qu'il s'agit là d'une décision néerlandaise ne ciblant aucunement le personnel belge, donc pas non plus les informaticiens.

ING entend numériser davantage encore et investit par conséquent 200 millions d'euros dans l'automatisation et la simplification. Conséquence? La banque aura moins besoin de fonctions IT à l'avenir. Selon le magazine néerlandais Automatiseringsgids, 500 à 600 informaticiens perdront ainsi leur travail au sein d'ING. De même, un millier d'emplois disparaîtra aussi chez les fournisseurs de services extérieurs. Le nombre d'informaticiens n'est ici pas connu. Cette vague de licenciements n'aura pas d'impact sur la Belgique. ING Belgique a fait savoir à notre rédaction qu'il s'agit là d'une décision néerlandaise ne ciblant aucunement le personnel belge, donc pas non plus les informaticiens.