Selon l'analyste de marché IDC, 1.375,5 millions de smartphones seraient vendus cette année, ce qui représenterait une baisse d'1,9 pour cent par rapport à 2018. Au premier semestre de 2019, on devrait même atteindre une chute de 5,5 pour cent des ventes. Pour le second semestre, l'analyste table par contre sur une croissance d'1,4 pour cent.

Cette progression sera à mettre au compte de l'arrivée de la 5G dans certains pays. IDC évoque aussi une extension du nombre d'appareils premium bon marché et une croissance sur le marché indien.

La raison de ces faibles chiffres réside dans une saturation du marché. Quasiment tout un chacun possède aujourd'hui un smartphone, et les motifs de le remplacer plus rapidement que la normale sont limités. C'est ainsi qu'IDC s'attend même à un recul des ventes de cinq pour cent en Chine. Ce n'est qu'à partir de 2020 avec l'arrivée plus large de la 5G que ce marché reprendra des couleurs.

Les réseaux 5G se limitent actuellement encore aux Etats-Unis, à la Suisse et au Royaume-Uni et ne seront par conséquent cette année à l'origine que de 0,5 pour cent de l'ensemble des nouveaux appareils écoulés. Selon IDC, d'ici 2023, la progression devrait atteindre les 26,3 pour cent.