L'usine située à Austin au Texas avait dû interrompre sa production à la mi-juin suite à de très mauvaises conditions météorologiques ayant généré des pannes de courant dans la région. Cela avait exercé un impact direct sur la production de puces pour smartphones.

Selon l'agence de presse Reuters, quelque 65 pour cent de la production de l'usine d'Austin sont destinés à Qualcomm et à Samsung. Selon l'analyste de marché TrendForce, l'arrêt de la production a fait en sorte que cinq pour cent environ de smartphones ont été fabriqués en moins entre avril et juin.

Cet impact subsiste certes, mais le problème ne s'est pas aggravé maintenant que l'usine est capable de produire de nouveau des puces à un niveau normal.

L'usine située à Austin au Texas avait dû interrompre sa production à la mi-juin suite à de très mauvaises conditions météorologiques ayant généré des pannes de courant dans la région. Cela avait exercé un impact direct sur la production de puces pour smartphones.Selon l'agence de presse Reuters, quelque 65 pour cent de la production de l'usine d'Austin sont destinés à Qualcomm et à Samsung. Selon l'analyste de marché TrendForce, l'arrêt de la production a fait en sorte que cinq pour cent environ de smartphones ont été fabriqués en moins entre avril et juin.Cet impact subsiste certes, mais le problème ne s'est pas aggravé maintenant que l'usine est capable de produire de nouveau des puces à un niveau normal.