Juste avant la Noël, l'université avait annoncé le piratage de ses ordinateurs, mais sans en dire beaucoup plus. Aujourd'hui, il y a suffisamment d'ordinateurs restaurés que pour permettre un redémarrage, même s'il convient de faire attention à ne pas nuire à la poursuite de l'enquête sur l'attaque en question.

Il avait été demandé aux étudiants et aux collaborateurs de l'université de changer leur mot de passe avant ce lundi 6 janvier et de le faire en dehors du réseau universitaire.

Juste avant la Noël, l'université avait annoncé le piratage de ses ordinateurs, mais sans en dire beaucoup plus. Aujourd'hui, il y a suffisamment d'ordinateurs restaurés que pour permettre un redémarrage, même s'il convient de faire attention à ne pas nuire à la poursuite de l'enquête sur l'attaque en question.Il avait été demandé aux étudiants et aux collaborateurs de l'université de changer leur mot de passe avant ce lundi 6 janvier et de le faire en dehors du réseau universitaire.