Ce règlement n'imposerait pas de prix en termes d'itinérance, mais il établirait le principe selon lequel les frais d'itinérance internationale ne peuvent être plus élevés que les frais d'itinérance nationale dans les 25 pays de l'Union. En cas de déplacement d'un abonné à l'étranger, les opérateurs mobiles lui facturent actuellement les sommes payées à l'opérateur étranger qui relaie leurs appels, à un tarif jugé trop élevé par la Commission Européenne.

Ce règlement n'imposerait pas de prix en termes d'itinérance, mais il établirait le principe selon lequel les frais d'itinérance internationale ne peuvent être plus élevés que les frais d'itinérance nationale dans les 25 pays de l'Union. En cas de déplacement d'un abonné à l'étranger, les opérateurs mobiles lui facturent actuellement les sommes payées à l'opérateur étranger qui relaie leurs appels, à un tarif jugé trop élevé par la Commission Européenne.