Si ce rachat a vraiment lieu, Google aura à sa disposition toutes les données des utilisateurs de Fitbit au fil des ans. Les traceurs de fitness tiennent à jour non seulement les informations des exercices physiques, mais aussi des données de santé telles le rythme cardiaque et autres. Il en résulte que des renseignements très sensibles peuvent en être tirés.

Vestager n'a pas souhaité commenter concrètement le rachat de Fitbit. Le contrôleur européen de la concurrence s'était précédemment déjà attaqué à Google sous la direction de Vestager. L'entreprise américaine s'était ainsi vu infliger trois amendes pour son comportement perturbateur du marché avec le système d'exploitation mobile Android, les résultats de Google Shopping et le service publicitaire AdSense.