Bruxelles s'engage aux côtés de l'industrie et des pouvoirs publics parce que 80 pour cent des entreprises ont déjà rencontré des problèmes de cybercriminalité. L'année passée, le nombre de cyberincidents a augmenté de 38 pour cent. "Il est indispensable de développer des technologies innovantes et sûres", a déclaré ce mardi le commissaire européen Günther Oettinger lors du lancement de cette initiative à Strasbourg.

L'UE investit 450 millions d'euros dans cet accord de coopération par le biais du programme de recherche Horizon 2020. Ce montant doit être triplé par le marché.

(ANP/WK)