La rigueur des sanctions dépendra de 'la portée, de l'importance, de la durée, de l'intensité, de la complexité, du degré de sophistication et de l'impact de la cyber-attaque.' Cela pourrait aller de l'interdiction de voyager au gel des avoirs bancaires. Voilà qui devrait faire réfléchir en tout cas les pirates et les pays qui autorisent des cyber-opérations illégales.

La proposition succède à des messages relatifs à l'influence étrangère sur des élections en Europe et à l'ingérence russe dans les élections présidentielles américaines.

La rigueur des sanctions dépendra de 'la portée, de l'importance, de la durée, de l'intensité, de la complexité, du degré de sophistication et de l'impact de la cyber-attaque.' Cela pourrait aller de l'interdiction de voyager au gel des avoirs bancaires. Voilà qui devrait faire réfléchir en tout cas les pirates et les pays qui autorisent des cyber-opérations illégales.La proposition succède à des messages relatifs à l'influence étrangère sur des élections en Europe et à l'ingérence russe dans les élections présidentielles américaines.