L'UE fait valoir des objections contre la fusion de T-Mobile et Tele2

14/09/18 à 13:22 - Mise à jour à 13:20

Source: Datanews

La Commission européenne s'oppose à la fusion de T-Mobile et Tele2 aux Pays-Bas et va donc approfondir son enquête. Selon le contrôleur européen, il ne subsisterait alors plus suffisamment de concurrence avec trois réseaux mobiles seulement.

L'UE fait valoir des objections contre la fusion de T-Mobile et Tele2

. © .

La Commission va aussi examiner si les fournisseurs télécoms restants seront plutôt enclins à 'comploter' et/ou si les fournisseurs sans réseau propre pourront encore accéder aux réseaux des acteurs en vue et ce, toujours à des tarifs favorables.

La Commission européenne craint en outre que la fusion du troisième acteur sur le marché, à savoir T-Mobile, et du numéro quatre, en l'occurrence Tele2, génère une hausse de prix pour les consommateurs. Conjointement, ces deux entreprises possèderaient un quart du marché néerlandais de la téléphonie mobile. Il pourrait y avoir aussi moins d'innovations.

T-Mobile et Tele2 ne sont pas d'accord avec l'analyse de la Commission. Pour Deutsche Telekom, il est 'étonnant' que la Commission européenne n'évoque ni les 'conditions spécifiques du marché', ni les 'avantages substantiels' pour le consommateur. T-Mobile et Tele2 estiment important de pouvoir poursuivre ensemble leurs activités, afin d'ainsi mieux supporter les lourds investissements à consentir dans le réseau 5G.

Précédemment déjà, la Commission avait annoncé vouloir mener une enquête approfondie sur la fusion envisagée. L'Union européenne a placé haut la barre pour les fusions télécoms. C'est ainsi qu'un regroupement de deux fournisseurs télécoms britanniques a déjà été rejeté. Et pour le rapprochement de deux fournisseurs télécoms italiens, Bruxelles a négocié d'importantes concessions.

Nos partenaires