BE-Alert est un système permettant aux citoyens d'être avertis en cas de situation d'urgence par le biais de plusieurs canaux de communication, comme les appels vocaux, les SMS et les médias sociaux. L'outil sera géré par le fédéral, mais sera mis aussi à la disposition de tous les pouvoirs publics locaux. Le projet-pilote, auquel ont participé 33 communes et les gouverneurs des provinces, a pris fin au printemps.

Version de base

Dans une première phase, BE-Alert sera disponible dans une "version de base", pour laquelle l'inscription des citoyens sera nécessaire. Le centre de crise "fera cependant évoluer progressivement cette version de base en y apportant en permanence des améliorations, en y développant de nouvelles fonctionnalités et en y ajoutant de nouveaux canaux de communication", indique-t-on. Il s'intéressera par exemple à un système basé sur la géo-localisation, pour lequel aucune inscription ne sera nécessaire.

Inscription gratuite

Quiconque le souhaite, peut s'inscrire à BE-Alert via le site web du centre de crise. L'inscription et la réception des messages d'alarme sont gratuites.

(Belga/WK)

BE-Alert est un système permettant aux citoyens d'être avertis en cas de situation d'urgence par le biais de plusieurs canaux de communication, comme les appels vocaux, les SMS et les médias sociaux. L'outil sera géré par le fédéral, mais sera mis aussi à la disposition de tous les pouvoirs publics locaux. Le projet-pilote, auquel ont participé 33 communes et les gouverneurs des provinces, a pris fin au printemps.Version de baseDans une première phase, BE-Alert sera disponible dans une "version de base", pour laquelle l'inscription des citoyens sera nécessaire. Le centre de crise "fera cependant évoluer progressivement cette version de base en y apportant en permanence des améliorations, en y développant de nouvelles fonctionnalités et en y ajoutant de nouveaux canaux de communication", indique-t-on. Il s'intéressera par exemple à un système basé sur la géo-localisation, pour lequel aucune inscription ne sera nécessaire.Inscription gratuiteQuiconque le souhaite, peut s'inscrire à BE-Alert via le site web du centre de crise. L'inscription et la réception des messages d'alarme sont gratuites.(Belga/WK)