Lors d'une réunion qui s'est tenue à Berlin, le général Andre Lanata, responsable depuis fin septembre de la transformation au sein de l'OTAN, a déclaré que son organisation souhaitait que des startups, mais aussi des fabricants d'armes traditionnelles collaborent avec elle dans le domaine de l'innovation.

Cette innovation doit notamment émaner de l'intelligence artificielle, de la connectivité, de l'informatique quantique, des données massives ('big data') et de l'hyper-vélocité.

Lors de cette réunion, les lauréats de l''innovation challenge' de l'OTAN ont aussi été présentés. L'entreprise liégeoise ALX Systems entre autres fut ainsi mise à l'honneur. Elle est spécialisée notamment dans les solutions basées drone en matière de sécurité, dans la gestion de flottes de drones, ainsi que dans la communication correspondante.

Lors de la cérémonie, le CEO d'ALX Systems, Geoffrey Mormal, a, selon l'agence de presse Reuters, fait observer qu'il est souvent malaisé pour les petites entreprises de concourir au processus d'adjudications de grandes organisations telles l'OTAN.