Après les attaques lancées contre les sites internet en Estonie - à propos desquelles certains n'hésitent pas à pointer du doigt la Russie -, l'OTAN a clairement compris que la sécurisation de l'internet est cruciale pour la sécurité et l'économie d'un pays. Voilà pourquoi les ministres de la défense souhaitent rapidement contrer de telles menaces.Les attaques en Estonie ont eu lieu en mai après le déplacement d'un monument aux morts russes dans la capitale Talinn. Des milliers de sites web estoniens ont ensuite été paralysés, ce qui a entraîné d'importantes conséquences économiques. Selon l'OTAN, les attaques étaient "continues, coordonnées et ciblées". Certains ont même parlé de 'terrorisme' à leur propos.

Après les attaques lancées contre les sites internet en Estonie - à propos desquelles certains n'hésitent pas à pointer du doigt la Russie -, l'OTAN a clairement compris que la sécurisation de l'internet est cruciale pour la sécurité et l'économie d'un pays. Voilà pourquoi les ministres de la défense souhaitent rapidement contrer de telles menaces.Les attaques en Estonie ont eu lieu en mai après le déplacement d'un monument aux morts russes dans la capitale Talinn. Des milliers de sites web estoniens ont ensuite été paralysés, ce qui a entraîné d'importantes conséquences économiques. Selon l'OTAN, les attaques étaient "continues, coordonnées et ciblées". Certains ont même parlé de 'terrorisme' à leur propos.