Selon Signpost, une entreprise qui vend et loue des ordinateurs portables aux écoles, 248 écoles secondaires flamandes - une sur quatre donc - demandent à leurs élèves d'acheter ou de louer un ordinateur portable chez elle, contre 117 seulement l'année dernière et 75 en 2018.

"Nous desservons 65.000 élèves", déclare Arne Vandendriessche, CEO de Signpost. "Si on y ajoute les chiffres de nos concurrents, on en arrive pour la Flandre à 80.000, soit quatre fois plus qu'il y a deux ans. La crise du corona a accéléré la numérisation dans l'enseignement. D'ici 2023, nous nous attendons à ce que chaque école secondaire demande au minimum à une partie de ses élèves d'acheter ou de louer un ordinateur portable."

Même si rien n'interdit légalement une école d'agir ainsi, le ministre de l'enseignement flamand Ben Weyts (N-Va) invite les institutions d'enseignement d'intervenir activement dans la maîtrise des coûts et de dialoguer avec les parents qui éprouvent des difficultés financières à effectuer ce genre d'achat.

Le télétravail massif et l'enseignement à distance ont d'une manière générale provoqué une hausse des ventes d'ordinateurs. Mais tous les ménages ne peuvent se permettre d'en acheter un pour chacun de leurs enfants. Voilà en partie pourquoi Close The Gap et DNS Belgium ont introduit en mars Digital4Youth. Un appel a été lancé en vue de collecter des ordinateurs portables déjà utilisés, mais encore en bon état, afin que les élèves puissent en disposer d'un gratuitement. (Belga/PVL)

Selon Signpost, une entreprise qui vend et loue des ordinateurs portables aux écoles, 248 écoles secondaires flamandes - une sur quatre donc - demandent à leurs élèves d'acheter ou de louer un ordinateur portable chez elle, contre 117 seulement l'année dernière et 75 en 2018."Nous desservons 65.000 élèves", déclare Arne Vandendriessche, CEO de Signpost. "Si on y ajoute les chiffres de nos concurrents, on en arrive pour la Flandre à 80.000, soit quatre fois plus qu'il y a deux ans. La crise du corona a accéléré la numérisation dans l'enseignement. D'ici 2023, nous nous attendons à ce que chaque école secondaire demande au minimum à une partie de ses élèves d'acheter ou de louer un ordinateur portable."Même si rien n'interdit légalement une école d'agir ainsi, le ministre de l'enseignement flamand Ben Weyts (N-Va) invite les institutions d'enseignement d'intervenir activement dans la maîtrise des coûts et de dialoguer avec les parents qui éprouvent des difficultés financières à effectuer ce genre d'achat. Le télétravail massif et l'enseignement à distance ont d'une manière générale provoqué une hausse des ventes d'ordinateurs. Mais tous les ménages ne peuvent se permettre d'en acheter un pour chacun de leurs enfants. Voilà en partie pourquoi Close The Gap et DNS Belgium ont introduit en mars Digital4Youth. Un appel a été lancé en vue de collecter des ordinateurs portables déjà utilisés, mais encore en bon état, afin que les élèves puissent en disposer d'un gratuitement. (Belga/PVL)