Le pays sud-européen emboîte ainsi le pas à la France, qui avait introduit une taxe du genre plus tôt cette année déjà. L'Italie espère que cette mesure lui rapportera quelque 700 millions d'euros par an, ce qui serait nettement plus que les 400 millions d'euros attendus par la France.

Une 'digi-taxe' européenne avait été précédemment envisagée, mais en vain. Les pays membres de l'UE, où sont établis de nombreux sièges de grandes firmes technologiques, n'acceptent en effet pas l'instauration de pareille taxe, alors qu'elle requiert l'unanimité. En réaction, la France a plus tôt déjà décidé d'appliquer une telle taxe, un exemple suivi donc à présent par l'Italie.

En collaboration avec Dutch IT-Channel.

Le pays sud-européen emboîte ainsi le pas à la France, qui avait introduit une taxe du genre plus tôt cette année déjà. L'Italie espère que cette mesure lui rapportera quelque 700 millions d'euros par an, ce qui serait nettement plus que les 400 millions d'euros attendus par la France.Une 'digi-taxe' européenne avait été précédemment envisagée, mais en vain. Les pays membres de l'UE, où sont établis de nombreux sièges de grandes firmes technologiques, n'acceptent en effet pas l'instauration de pareille taxe, alors qu'elle requiert l'unanimité. En réaction, la France a plus tôt déjà décidé d'appliquer une telle taxe, un exemple suivi donc à présent par l'Italie.En collaboration avec Dutch IT-Channel.