Au cours de son troisième trimestre, Apple a réalisé un chiffre d'affaires de 64,7 milliards de dollars, soit 700 millions en plus que durant la période correspondante de l'année passée. Le bénéfice net a, lui, reculé de 13,7 milliards de dollars il y a un an à 12,8 milliards durant les trois mois se clôturant fin septembre cette année.

Le chiffre d'affaires et le bénéfice proviennent essentiellement des produits (50,1 milliards de dollars) et partiellement des services (14,5 milliards de dollars). Les ventes en dehors des Etats-Unis ont représenté 59 pour cent du chiffre d'affaires.

"Malgré l'impact persistant du covid-19, Apple connaît la période la plus productive de son histoire, et la première réaction aux nouveaux produits, dont le plus important est notre iPhone 5G, est terriblement positive', déclare le CEO Tim Cook. Il nous faut cependant faire observer ici que cela ne concerne pas les résultats trimestriels, puisque ceux-ci ont été clôturés le 26 septembre, alors que le nouvel iPhone n'a pas été commercialisé avant le 23 octobre.

Moins d'iPhone, plus de Mac

Par catégorie de produits, on observe la domination de l'iPhone. Ce smartphone représente 26,4 milliards de dollars dans le chiffre d'affaires trimestriel, contre 9 milliards de dollars pour les Mac, 6,8 milliards de dollars pour l'iPad et 7,9 milliards de dollars pour les 'wearables', les produits domestiques et les accessoires.

Toutes les catégories de produits ont progressé, sauf... l'iPhone qui s'est nettement moins bien vendu que l'année dernière à pareille époque, lorsqu'Apple avait encore enregistré 33,3 milliards de dollars de chiffre d'affaires sur cet appareil. Cela s'explique en partie par la date de lancement du nouvel iPhone. L'année dernière, le nouvel iPhone était déjà en vente ou pouvait être commandé avant la clôture des chiffres trimestriels, alors que cette année, le lancement de l'iPhone 12 a eu lieu en plein quatrième trimestre fiscal d'Apple.

Si on considère le chiffre d'affaires par région, c'est l'Amérique (du Nord et du Sud) qui représente quasiment la moitié du chiffre (30,6 milliards). En Europe, Apple a gagné 16,9 milliards de dollars. En Chine 7,9 milliards. Au Japon 5 milliards et en Asie-Pacifique 4,1 milliards.

On suppose cependant qu'Apple a pris une certaine liberté géographique et qu''Europe' signifie EMEA, à savoir Europe, Moyen-Orient et Afrique, car ces deux dernières régions ne figurent pas dans le rapport trimestriel de l'entreprise.

Au cours de son troisième trimestre, Apple a réalisé un chiffre d'affaires de 64,7 milliards de dollars, soit 700 millions en plus que durant la période correspondante de l'année passée. Le bénéfice net a, lui, reculé de 13,7 milliards de dollars il y a un an à 12,8 milliards durant les trois mois se clôturant fin septembre cette année.Le chiffre d'affaires et le bénéfice proviennent essentiellement des produits (50,1 milliards de dollars) et partiellement des services (14,5 milliards de dollars). Les ventes en dehors des Etats-Unis ont représenté 59 pour cent du chiffre d'affaires."Malgré l'impact persistant du covid-19, Apple connaît la période la plus productive de son histoire, et la première réaction aux nouveaux produits, dont le plus important est notre iPhone 5G, est terriblement positive', déclare le CEO Tim Cook. Il nous faut cependant faire observer ici que cela ne concerne pas les résultats trimestriels, puisque ceux-ci ont été clôturés le 26 septembre, alors que le nouvel iPhone n'a pas été commercialisé avant le 23 octobre.Par catégorie de produits, on observe la domination de l'iPhone. Ce smartphone représente 26,4 milliards de dollars dans le chiffre d'affaires trimestriel, contre 9 milliards de dollars pour les Mac, 6,8 milliards de dollars pour l'iPad et 7,9 milliards de dollars pour les 'wearables', les produits domestiques et les accessoires.Toutes les catégories de produits ont progressé, sauf... l'iPhone qui s'est nettement moins bien vendu que l'année dernière à pareille époque, lorsqu'Apple avait encore enregistré 33,3 milliards de dollars de chiffre d'affaires sur cet appareil. Cela s'explique en partie par la date de lancement du nouvel iPhone. L'année dernière, le nouvel iPhone était déjà en vente ou pouvait être commandé avant la clôture des chiffres trimestriels, alors que cette année, le lancement de l'iPhone 12 a eu lieu en plein quatrième trimestre fiscal d'Apple.Si on considère le chiffre d'affaires par région, c'est l'Amérique (du Nord et du Sud) qui représente quasiment la moitié du chiffre (30,6 milliards). En Europe, Apple a gagné 16,9 milliards de dollars. En Chine 7,9 milliards. Au Japon 5 milliards et en Asie-Pacifique 4,1 milliards.On suppose cependant qu'Apple a pris une certaine liberté géographique et qu''Europe' signifie EMEA, à savoir Europe, Moyen-Orient et Afrique, car ces deux dernières régions ne figurent pas dans le rapport trimestriel de l'entreprise.