Durant les trois dernières semaines, deux automobilistes faisant confiance à l'appli de navigation intégrée à leur iPhone, sont arrivés sur la piste d'atterrissage du Fairbanks International Airport en Alaska.

Les deux conducteurs recherchaient le parking de l'aéroport, mais l'appli les a orientés vers une voie d'accès réservée aux pilotes, puis vers une route spécialement réservés aux taxis. C'est là que s'interrompirent les indications. Mais à partir de la route réservée aux taxis, l'on peut distinguer les terminaux. Pour les atteindre, il faut cependant traverser la piste où atterrissent de gros avions transportant des passagers. C'est ce que les deux conducteurs ont fait, en faisant fi des panneaux d'interdiction. Manifestement, ils ont donc fait entièrement confiance à leur iPhone.

Dans le passé, il s'est déjà avéré que l'on ne peut pas faire entière confiance à l'appli cartographique d'Apple (qui remplace depuis l'année dernière l'appli Google Maps fiable sur l'iPhone et l'iPad). Sur une petite carte virtuelle d'Apple, l'aéroport de Dublin est ainsi tout proche d'une ferme appelée Airfield, éloignée pourtant de 17 kilomètres de l'endroit où il se trouve réellement. Par ailleurs, des gens qui voulaient atteindre la ville de Mildura en Australie, ont été orientés vers une zone naturelle qualifiée de "dangereuse" par la police locale.

Durant les trois dernières semaines, deux automobilistes faisant confiance à l'appli de navigation intégrée à leur iPhone, sont arrivés sur la piste d'atterrissage du Fairbanks International Airport en Alaska. Les deux conducteurs recherchaient le parking de l'aéroport, mais l'appli les a orientés vers une voie d'accès réservée aux pilotes, puis vers une route spécialement réservés aux taxis. C'est là que s'interrompirent les indications. Mais à partir de la route réservée aux taxis, l'on peut distinguer les terminaux. Pour les atteindre, il faut cependant traverser la piste où atterrissent de gros avions transportant des passagers. C'est ce que les deux conducteurs ont fait, en faisant fi des panneaux d'interdiction. Manifestement, ils ont donc fait entièrement confiance à leur iPhone. Dans le passé, il s'est déjà avéré que l'on ne peut pas faire entière confiance à l'appli cartographique d'Apple (qui remplace depuis l'année dernière l'appli Google Maps fiable sur l'iPhone et l'iPad). Sur une petite carte virtuelle d'Apple, l'aéroport de Dublin est ainsi tout proche d'une ferme appelée Airfield, éloignée pourtant de 17 kilomètres de l'endroit où il se trouve réellement. Par ailleurs, des gens qui voulaient atteindre la ville de Mildura en Australie, ont été orientés vers une zone naturelle qualifiée de "dangereuse" par la police locale.