Quelque 89 pour cent le font avec une empreinte digitale ou un code pin, écrit The Verge.

Apple a révélé ce pourcentage suite au débat sur le cryptage qui a eu lieu après le procès intenté par le FBI à l'encontre de l'entreprise technologique américaine. Le FBI voulait qu'Apple pirate ses propres systèmes, afin qu'il puisse accéder aux données du terroriste, auteur de la fusillade à San Bernardino l'an dernier. Il possédait en effet un iPhone 5C que le FBI n'avait pu lui-même pirater, parce qu'il était verrouillé.

Le fait que 89 pour cent des propriétaires d'iPhone utilisent un code pin ou une empreinte digitale, signifie qu'il n'y a que peu de personnes qui ne protègent pas bien leur téléphone. Lorsque ce mode de sécurité est activé, les données sont automatiquement cryptées avec les plus récentes versions d'iOS tournant sur le téléphone.

Nous contrôlons notre smartphone 150 fois par jour

D'une étude effectuée en 2013, il s'avérait que nous contrôlons notre smartphone 150 fois par jour. Il n'est donc pas étrange qu'un iPhone soit déverrouillé 80 fois par jour. En l'absence de message, on ne déverrouille pas, alors que de nombreux messages peuvent être lus sans devoir déverrouiller l'appareil.

Quelque 89 pour cent le font avec une empreinte digitale ou un code pin, écrit The Verge.Apple a révélé ce pourcentage suite au débat sur le cryptage qui a eu lieu après le procès intenté par le FBI à l'encontre de l'entreprise technologique américaine. Le FBI voulait qu'Apple pirate ses propres systèmes, afin qu'il puisse accéder aux données du terroriste, auteur de la fusillade à San Bernardino l'an dernier. Il possédait en effet un iPhone 5C que le FBI n'avait pu lui-même pirater, parce qu'il était verrouillé.Le fait que 89 pour cent des propriétaires d'iPhone utilisent un code pin ou une empreinte digitale, signifie qu'il n'y a que peu de personnes qui ne protègent pas bien leur téléphone. Lorsque ce mode de sécurité est activé, les données sont automatiquement cryptées avec les plus récentes versions d'iOS tournant sur le téléphone.Nous contrôlons notre smartphone 150 fois par jourD'une étude effectuée en 2013, il s'avérait que nous contrôlons notre smartphone 150 fois par jour. Il n'est donc pas étrange qu'un iPhone soit déverrouillé 80 fois par jour. En l'absence de message, on ne déverrouille pas, alors que de nombreux messages peuvent être lus sans devoir déverrouiller l'appareil.