La nomination de Michel Akkermans fait partie d'une stratégie visant à doubler le chiffre d'affaires d'Exact à 500 millions d'euros dans les cinq ans à venir. Le CEO Phil Robinson espère aussi qu'Akkermans "pourra ouvrir les portes d'une mise en place de partenariats et conseiller Exact sur la manière d'étoffer sa gamme de produits". L'entreprise néerlandaise est surtout connue pour ses programmes comptables en ligne et ses logiciels de gestion des processus d'entreprise (ERP).

Michel Akkermans est très connu dans le secteur technologique. Il a fondé successivement FICS et Clear2Pay. Ce dernier spécialiste en logiciels de traitement de transactions a été revendu en 2014 pour 375 millions d'euros. Depuis lors, Akkermans est un administrateur et un investisseur très actif. Exact accueille Akkermans en son sein, afin qu'il conseille l'éditeur de logiciels néerlandais sur le plan de la technologie et du marché belge et ce, à partir du conseil d'administration.

"Exact est une entreprise intéressante, surtout parce qu'elle investit dans des nouvelles technologies telles l'intelligence artificielle et l'apprentissage machine et qu'elle ajoute en outre l'analyse de données à ses logiciels professionnels. Tout cela revêt une importante valeur ajoutée pour les comptables et les PME. Je suis enthousiaste à l'idée d'apporter ma pierre au succès d'Exact dans son ensemble et particulièrement en Belgique", a déclaré Akkermans dans un communiqué de presse.

A l'entendre, Exact possède des clients dans plus de cent pays, mais depuis quelques années, l'entreprise se focalise de nouveau sur le Benelux. L'année dernière, Exact a aussi racheté Winbooks, un important fournisseur de logiciels local pour les PME et les bureaux comptables. Avec Exact Online, Exact dispose dans notre pays déjà d'une plate-forme en ligne, mais le rachat de Winbooks constitua un sérieux renforcement de sa gamme. Les logiciels comptables représentent un marché complexe. En raison des différentes réglementations, les fournisseurs de ce genre de logiciels doivent pouvoir suffisamment adapter leur offre aux besoins et législations locales.

La nomination de Michel Akkermans fait partie d'une stratégie visant à doubler le chiffre d'affaires d'Exact à 500 millions d'euros dans les cinq ans à venir. Le CEO Phil Robinson espère aussi qu'Akkermans "pourra ouvrir les portes d'une mise en place de partenariats et conseiller Exact sur la manière d'étoffer sa gamme de produits". L'entreprise néerlandaise est surtout connue pour ses programmes comptables en ligne et ses logiciels de gestion des processus d'entreprise (ERP).Michel Akkermans est très connu dans le secteur technologique. Il a fondé successivement FICS et Clear2Pay. Ce dernier spécialiste en logiciels de traitement de transactions a été revendu en 2014 pour 375 millions d'euros. Depuis lors, Akkermans est un administrateur et un investisseur très actif. Exact accueille Akkermans en son sein, afin qu'il conseille l'éditeur de logiciels néerlandais sur le plan de la technologie et du marché belge et ce, à partir du conseil d'administration."Exact est une entreprise intéressante, surtout parce qu'elle investit dans des nouvelles technologies telles l'intelligence artificielle et l'apprentissage machine et qu'elle ajoute en outre l'analyse de données à ses logiciels professionnels. Tout cela revêt une importante valeur ajoutée pour les comptables et les PME. Je suis enthousiaste à l'idée d'apporter ma pierre au succès d'Exact dans son ensemble et particulièrement en Belgique", a déclaré Akkermans dans un communiqué de presse.A l'entendre, Exact possède des clients dans plus de cent pays, mais depuis quelques années, l'entreprise se focalise de nouveau sur le Benelux. L'année dernière, Exact a aussi racheté Winbooks, un important fournisseur de logiciels local pour les PME et les bureaux comptables. Avec Exact Online, Exact dispose dans notre pays déjà d'une plate-forme en ligne, mais le rachat de Winbooks constitua un sérieux renforcement de sa gamme. Les logiciels comptables représentent un marché complexe. En raison des différentes réglementations, les fournisseurs de ce genre de logiciels doivent pouvoir suffisamment adapter leur offre aux besoins et législations locales.