Lorsque Tesler effectua sa trouvaille, il était actif chez Xerox. Il détestait véritablement les systèmes controversés avec lesquels il devait travailler, et voulait par conséquent simplifier les choses.

Après avoir quitté Xerox, Tesler rejoignit la (à l'époque) jeune entreprise IT Apple, où il mit au point les ordinateurs Lisa et Macintosh. Ceux-ci permirent au grand public de faire connaissance avec le copier-coller. Chez Apple, Tesler collabora aussi au Newton MessagePad, un ordinateur portable, avec lequel les gens pouvaient travailler directement à l'écran. L'ordinateur connut l'échec, mais il fut néanmoins le prédécesseur de l'iPhone et de l'iPad.

Ensuite, Tesler s'en alla chez Amazon et chez Yahoo!. 'Je suis décrit à tort comme le père de l'interface graphique du Macintosh. Ce n'était pas moi. Mais un test de paternité me désignera peut-être un jour comme l'un de ses grands-parents", se plaisait-il à répéter.

Lorsque Tesler effectua sa trouvaille, il était actif chez Xerox. Il détestait véritablement les systèmes controversés avec lesquels il devait travailler, et voulait par conséquent simplifier les choses.Après avoir quitté Xerox, Tesler rejoignit la (à l'époque) jeune entreprise IT Apple, où il mit au point les ordinateurs Lisa et Macintosh. Ceux-ci permirent au grand public de faire connaissance avec le copier-coller. Chez Apple, Tesler collabora aussi au Newton MessagePad, un ordinateur portable, avec lequel les gens pouvaient travailler directement à l'écran. L'ordinateur connut l'échec, mais il fut néanmoins le prédécesseur de l'iPhone et de l'iPad.Ensuite, Tesler s'en alla chez Amazon et chez Yahoo!. 'Je suis décrit à tort comme le père de l'interface graphique du Macintosh. Ce n'était pas moi. Mais un test de paternité me désignera peut-être un jour comme l'un de ses grands-parents", se plaisait-il à répéter.