Le cabinet américain d'études Foote Partners LLC a interrogé 52.000 informaticiens dans quasiment 2.000 entreprises américaines. Selon ce rapport, les compétences certifiées sont encore et toujours garantes d'un salaire plus élevé, mais l'écart entre le salaire de l'informaticien certifié et celui de l'informaticien ne possédant pas de compétences certifiées va se réduire à l'avenir. En effet, l'année dernière a été la première depuis 1999, où le salaire des informaticiens non certifiés a crû, plus précisément de 4,4 pour cent. Après l'éclatement de la bulle internet (à partir de 2000), les employés ont exigé des certificats pour les compétences ICT des sollicitants, afin de résister à la pression des CFO de faire des coupes sombres dans le personnel. Aujourd'hui cependant, c'est l'expérience technique spécifique prouvée qui est importante (et parfois même plus importante) aux yeux des recruteurs.

Le cabinet américain d'études Foote Partners LLC a interrogé 52.000 informaticiens dans quasiment 2.000 entreprises américaines. Selon ce rapport, les compétences certifiées sont encore et toujours garantes d'un salaire plus élevé, mais l'écart entre le salaire de l'informaticien certifié et celui de l'informaticien ne possédant pas de compétences certifiées va se réduire à l'avenir. En effet, l'année dernière a été la première depuis 1999, où le salaire des informaticiens non certifiés a crû, plus précisément de 4,4 pour cent. Après l'éclatement de la bulle internet (à partir de 2000), les employés ont exigé des certificats pour les compétences ICT des sollicitants, afin de résister à la pression des CFO de faire des coupes sombres dans le personnel. Aujourd'hui cependant, c'est l'expérience technique spécifique prouvée qui est importante (et parfois même plus importante) aux yeux des recruteurs.