Plus de la moitié des répondants à notre enquête salaires est catégorique : il est " très improbable " que son emploi soit remplacé dans un proche avenir par un robot ou un ordinateur. Par ailleurs, 40 % considèrent ce risque comme " improbable ". Lorsque l'on leur demande si des fonctions IT seront remplacées dans un proche avenir par des ordinateurs, des robots ou des applis, une grande prudence est toutefois de mise. Ainsi, une large majorité (64%) estime ce risque (très) probable, mais 3 sur 10 considèrent que c'est plutôt probable.
...