L'objectif d'euROBIN est de répondre à quelques questions importantes en matière de robotique basée sur l'intelligence artificielle. L'organisation comprend 31 partenaires dans quatorze pays. Pour la Belgique, le partenaire compétent sera donc l'imec. 'L'imec possède de nombreuses technologies pertinentes pour faire évoluer les robots dans des environnements non-structurés et les explorer, tout en exécutant des interactions fiables et sûres avec des humains', explique le professeur Bram Vanderborght, chercheur à Brubotics, à la VUB et à l'imec, dans un communiqué de presse. 'Nos chercheurs en robotique et en AI travaillent sur des applications telles les cobots, les exosquelettes, les robots sociaux, les drones et les robots souples. Avec euROBIN, nous voulons accélérer la recherche sur la robotique proche de l'homme.'

L'objectif d'euROBIN est de répondre à quelques questions importantes en matière de robotique basée sur l'intelligence artificielle. L'organisation comprend 31 partenaires dans quatorze pays. Pour la Belgique, le partenaire compétent sera donc l'imec. 'L'imec possède de nombreuses technologies pertinentes pour faire évoluer les robots dans des environnements non-structurés et les explorer, tout en exécutant des interactions fiables et sûres avec des humains', explique le professeur Bram Vanderborght, chercheur à Brubotics, à la VUB et à l'imec, dans un communiqué de presse. 'Nos chercheurs en robotique et en AI travaillent sur des applications telles les cobots, les exosquelettes, les robots sociaux, les drones et les robots souples. Avec euROBIN, nous voulons accélérer la recherche sur la robotique proche de l'homme.'