Ce qu'on appelle en jargon le KSK Roll revient à dire que la clé assurant une protection supplémentaire au Domain Name System (DNS) sera adaptée. Ce n'était plus arrivé depuis 2010.

Le DNS peut être considéré comme l'annuaire téléphonique d'internet. Il veille à ce qu'après avoir saisi un site web, on soit orienté vers l'adresse IP liée à ce nom. L'adaptation ne concernera que les personnes utilisant DNSSEC, une série de protocoles offrant une sécurisation supplémentaire au DNS contre les abus.

L'ICANN prévient que cette adaptation pourrait avoir des effets, si des fournisseurs ne l'appliquaient pas en temps voulu. Mais DNS Belgium, responsable dans notre pays de l'attribution des noms de domaine .be, relativise.

"L'utilisateur final ne devra rien faire. Mais même au niveau .be, on observe que seuls dix pour cent des noms de domaine utilisent DNSSEC", déclare Philippe Du Bois, directeur de DNS Belgium, à Data News. "Seules les personnes faisant tourner un serveur de noms avec résolveur DNSSEC devront effectuer un ajustement, mais en principe, elles sont déjà au courant."

Du Bois comprend la prudence de l'ICANN, parce que l'adaptation devra être réalisée à court terme au niveau mondial: "Il y aura un délai de 48 heures, durant lequel l'ancienne et la nouvelle clé fonctionneront toutes deux. Mais en Belgique, seuls dix pour cent des utilisateurs recourent à DNSSEC. En guise de comparaison, les Pays-Bas, avec quelque cinquante pour cent, sont en tête du peloton, alors qu'en Allemagne ou en Grande-Bretagne par exemple, on n'atteint même pas un pour cent. Je ne m'attends pas à des problèmes ni en Belgique, ni même au niveau mondial."

Toute personne qui n'aurait pas encore été informée et qui devrait appliquer l'adaptation, peut se tourner vers l'ICANN pour obtenir plus de renseignements. Le but est d'adapter la clé le 11 octobre à 16H UTC, soit 18 heures en Belgique.