L'hôpital Notre-Dame d'Alost (OLV Ziekenhuis) a externalisé l'installation et la gestion d'un parc PC d'environ 1.100 postes de travail, la gestion du réseau ainsi que la gestion d'une vingtaine de serveurs (pour la bureautique et la sécurisation notamment) à Econocom. En fait, le contrat a été remporté par la division A2Z du groupe de services informatiques, qui cible plus particulièrement les PME avec un modèle tarifaire "Total ICT" basé sur un prix mensuel fixe par poste de travail. Le contrat porte sur une durée de trois ans. Son montant n'a pas été communiqué.Steven Creve, directeur informatique de l'OVL Ziekenhuis, est conscient que son hôpital fait figure de pionnier car l'outsourcing reste rare dans le secteur hospitalier. Il explique que l'hôpital voulait se reconcentrer sur son coeur de métier en externalisant des fonctions informatiques courantes (commodity). En outre, l'outsourcing permet de professionnaliser davantage la gestion d'infrastructure et d'avoir accès à des bonnes pratiques. "Le concept de Total ICT, basé sur un prix tout compris par poste de travail, a certainement joué en faveur d'Econocom. Tout comme, le très haut niveau de qualité de service (SLA) pour lequel ils se sont engagés. N'oublions pas que dans notre secteur, une panne de PC peut avoir des conséquences fatales pour un patient," explique Steven Creve.Parmi les quatre ou cinq informaticiens du département ICT (une vingtaine de personnes au total) qui s'occupaient de la gestion du parc PC, deux ont rejoint Econocom et les autres ont été recasés au sein du département.L'hôpital Notre-Dame d'Alost compte quelque 850 lits, répartis sur trois sites (Alost, Asse et Ninove). L'institution, réputée pour son département de cardiologie, emploie 2.400 collaborateurs et 270 médecins.

L'hôpital Notre-Dame d'Alost (OLV Ziekenhuis) a externalisé l'installation et la gestion d'un parc PC d'environ 1.100 postes de travail, la gestion du réseau ainsi que la gestion d'une vingtaine de serveurs (pour la bureautique et la sécurisation notamment) à Econocom. En fait, le contrat a été remporté par la division A2Z du groupe de services informatiques, qui cible plus particulièrement les PME avec un modèle tarifaire "Total ICT" basé sur un prix mensuel fixe par poste de travail. Le contrat porte sur une durée de trois ans. Son montant n'a pas été communiqué.Steven Creve, directeur informatique de l'OVL Ziekenhuis, est conscient que son hôpital fait figure de pionnier car l'outsourcing reste rare dans le secteur hospitalier. Il explique que l'hôpital voulait se reconcentrer sur son coeur de métier en externalisant des fonctions informatiques courantes (commodity). En outre, l'outsourcing permet de professionnaliser davantage la gestion d'infrastructure et d'avoir accès à des bonnes pratiques. "Le concept de Total ICT, basé sur un prix tout compris par poste de travail, a certainement joué en faveur d'Econocom. Tout comme, le très haut niveau de qualité de service (SLA) pour lequel ils se sont engagés. N'oublions pas que dans notre secteur, une panne de PC peut avoir des conséquences fatales pour un patient," explique Steven Creve.Parmi les quatre ou cinq informaticiens du département ICT (une vingtaine de personnes au total) qui s'occupaient de la gestion du parc PC, deux ont rejoint Econocom et les autres ont été recasés au sein du département.L'hôpital Notre-Dame d'Alost compte quelque 850 lits, répartis sur trois sites (Alost, Asse et Ninove). L'institution, réputée pour son département de cardiologie, emploie 2.400 collaborateurs et 270 médecins.