Clegg a une mère néerlandaise et parle la langue couramment et sans accent. Il est membre des Liberal Democrats. Ce parti a de 2010 à 2015 fait partie du gouvernement britannique, conjointement avec les Conservateurs du premier ministre David Cameron. En tant que chef de son parti, Clegg fut nommé vice-premier ministre. Lors des élections de l'année dernière, il perdit toutefois son siège au Parlement.

Le passage vers Facebook a de quoi étonner dans la mesure où il n'y a guère de politiciens européens actifs dans le secteur technologique. Le Financial Times pense que Clegg devrait améliorer les liens entre Facebook et les institutions européennes.

Clegg succédera à Elliot Schrage, qui a dû guider Facebook à travers les scandales liés au non-respect de la vie privée, à l'ingérence dans des élections et à la désinformation. Schrage avait annoncé son départ en juin au bout de dix années passées au sein du réseau de socialisation.