L'ex-directeur d'Autonomy suspecté de fraude

30/11/18 à 13:05 - Mise à jour à 13:03

Source: Datanews

Le Britannique Mike Lynch, qui dirigeait l'éditeur de logiciels Autonomy au moment du méga-accord conclu avec Hewlett-Packard (HP) il y a sept ans, est mis en accusation aux Etats-Unis.

L'ex-directeur d'Autonomy suspecté de fraude

© REUTERS

Lynch est soupçonné de fraude. HP avait racheté l'entreprise britannique Autonomy de son fondateur Lynch en août 2011 pour quelque 11 milliards de dollars, mais avait été forcée en automne 2012 de réaliser un amortissement de quasiment 9 milliards de dollars sur la composante rachetée.

Selon HP, Autonomy avait pas mal bidouillé ses livres, afin de paraître une acquisition intéressante. Plus de 5 milliards de dollars d'amortissement iraient de pair avec cette fraude comptable. Lynch en personne s'en était pris à HP à l'époque.

Les autorités américaines ont enquêté sur cette affaire ces six dernières années. L'ex-directeur financier Sushovan Hussain a été jugé coupable en avril déjà. Un autre ex-administrateur d'Autonomy est également cité dans les documents passés au crible. Lynch peut s'attendre à une peine de prison de vingt ans. Peut-être devra-t-il aussi rembourser les 815 millions de dollars que l'accord lui avait rapportés à l'époque.

Nos partenaires