Lors de sa première mission expérimentale, ClearSpace-1 devrait intercepter une partie d'une ancienne fuse européenne à quelque 700 kilomètres d'altitude. Des bras robotisés saisiront alors ce fragment pesant 100 kilos. Une fois le nettoyage effectué, l'ensemble devrait rejoindre une orbite terrestre, afin de se décomposer de manière contrôlée dans l'atmosphère.

Selon l'organisation aéronautique européenne ESA, quasiment 2.000 satellites actifs tournent actuellement en orbite autour de la Terre, ainsi que plus de 3.000 autres inactifs et de nombreux composants de fusées.

Lors de sa première mission expérimentale, ClearSpace-1 devrait intercepter une partie d'une ancienne fuse européenne à quelque 700 kilomètres d'altitude. Des bras robotisés saisiront alors ce fragment pesant 100 kilos. Une fois le nettoyage effectué, l'ensemble devrait rejoindre une orbite terrestre, afin de se décomposer de manière contrôlée dans l'atmosphère.Selon l'organisation aéronautique européenne ESA, quasiment 2.000 satellites actifs tournent actuellement en orbite autour de la Terre, ainsi que plus de 3.000 autres inactifs et de nombreux composants de fusées.